Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • Résidence de la Croix du Gué

chez nous c'est comme ça !

l'audichat

1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 08:22

Si ma main me permettait

De manier le pinceau,

Je marierais le ciel,

La montagne et les flots.

Je mettrais des rochers

Où les mouettes

Viendraient s’y poser…

 

 

 

Si ma main me permettait

De manier le pinceau,

Dans la vallée, j’y mettrais

Une chaumière, un vieux clocher

Où dans les vieilles pierres,

Les hirondelles

Viendraient s’y nicher…

 

Si ma main me permettait

De manier le pinceau,

De la nature j’y ferais

Des palettes de couleurs,

Du rouge coquelicot

Et la pureté de la rose

De la luxuriance des arbres

Au vert des prairies !!!

Un peu de Poésie

Mon tableau n’est qu’un rêve

Qui se termine par des mots…

Mon tableau n’est qu’un rêve

Qui se termine par des mots…

 

Marie Millin

Repost 0
Published by Marie Millin - dans Poèmes
commenter cet article
1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 08:18

Ô toi, l’hirondelle

Vient me voler sur l’aile

J’entends ton cri de bonheur

Qui ressemble à une clameur.

 

 

Ô toi, le rouge-gorge

Tu es l’ami du bûcheron

Et toi, le serin,

Le compagnon du matin.

Jeux d’Oiseaux

Ô toi, le pigeon,

Qui vient sur mon balcon

Tu es le bienvenu

À côté de ma maison.

 

Ô toi, le passereau

Tu te promènes

Au bord du ruisseau

Es-tu prêt à plonger dans l’eau

Et absorber un Cointreau ?

 

Ô toi, mon rossignol

Qui m’attire quand tu voles,

Et qui finit au fin fond

De ma casserole,

Tu ne chanteras plus

De belles paroles !

Jeux d’Oiseaux

Ô toi, le colibri

Qui est tout petit, petit,

Tu recules sans un bruit,

Pour te poser sur un épi.

 

Jeux d’Oiseaux

Ô toi, le merle

Tu brilles comme une perle

Et toi, le coucou

Tu veux devenir aussi gros

Que le hibou….

 

Ouh, ouh, ouh….

Les Six plumes

Repost 0
Published by Les Six plumes - dans Poèmes
commenter cet article
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 08:46

C’est ni toi, ni moi

C’est l’amour qui s’éloigne

Il faudrait le reconquérir.

 

L’amour se transforme en amitié

Et la tentation disparaît

Avec la vieillesse,

Pour laisser place à l’éternité…

 

On est tous solidaires et complémentaires

Chacun apporte sa pierre

A l’édifice…

 

Le souvenir de la jeunesse

Dans l’au-delà

Qui peut nous répondre ?

L’avenir, peut-être ?

 

 

Les Cinq Miss
 

Repost 0
Published by Résidence de la Croix du Gué - dans Poèmes
commenter cet article
28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 09:36

Les jours rallongent, tu en es l’exemple,

Tu nous conduis vers de meilleurs jours.

 

Nous avons hâte d’entendre les petits oiseaux chanter,

Et planter les premiers bulbes

Pour une floraison au printemps.

 

Janvier, tu nous rends frileux,

Tu nous incites donc à rester tranquilles dans notre fauteuil.

Peut-être aussi est-ce pour écrire les cartes de bonne année ou téléphoner à nos proches ?

Janvier, tu es formidable…

Tu nous invite à tirer les rois,

Déguster des galettes aux parfums différents et,

Trouver des sentons pour les collectionner.

 

Janvier, tu révèles les bonnes résolutions,

De charmantes idées

Qui nous apportent la bonne humeur

Et la bonne santé.

 

Mais Janvier, comme tous mois,

Tu as une fin…

le 31 arrive à grands pas !

 

« Les cinq Miss »

 

Janvier, tu es formidable…
Repost 0
Published by « Les cinq Miss » - dans Poèmes
commenter cet article
28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 09:31
Hommage

Flammes, vous qui dansez,

Vos ombres sur le mur blanc

Font une farandole... !

 

Bûches, vous qui crépitez,

Par vos étranges couleurs,

Vous nous captivez... !

 

Volutes bleues au rêve,

Vous nous invitez !

Aux caresses du feu,

Notre âme vagabonde !

 

Devant vos flammes vives,

On inventerait un monde :

Un monde chimérique !

Un pays de légendes…

 

Un pays merveilleux

Où il n’y aurait que paix !!!

Les braises se meurent,

Il ne reste que cendres…

 

Fermons nos volets !!!

 

Marie Milin

Hommage
Repost 0
Published by Marie Milin - dans Poèmes
commenter cet article
6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 09:40

 

Gangster

 

 

J’étais planqué

Dans des histoires de gangsters.

Je me suis retrouvé

Dans les lagunes de l’Italie

Aux chants des gondoliers.

 

 

 

 

Gondolier

 

 

 

Je me suis demandé

Si j’étais français ou italien,

Car ces braves gens

Ne connaissant pas le français,

En bons voisins

Nous les avons éclairés.

 

Coeur

 

 

 

Et puis un jour,

Ils sont rentrés dans leur pays d’origine

Voulant terminer leur vie

Dans l’intimité familiale,

En laissant leurs enfants

Aux côtés des élus de leur cœur.

 


Étienne G.

Repost 0
Published by Étienne G. - dans Poèmes
commenter cet article
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 13:18

 

Je suis une fille maigre

Et j’ai de beaux os.

J’ai, pour eux, des soins attentifs

Et d’étranges pitiés.

 

Je les polis sans cesse

OsPoliComme de vieux métaux.

Les bijoux et les fleurs

Sont hors de saison.

 

Un jour, je saisirai mon amant

Pour me faire un relie praire d’argent.

Je me prendrai à la place

De son cœur absent.

 

 

Tu marches, tu remues.

Chacun de tes gestes

Reçoivent ton tremblement comme un don

Et bougent comme eau vert.

 

Des songes bizarres, enfantins

FougereArborescenteUne petite morte

S’est couchée

En travers la porte.

 

Nous l’avons trouvée au matin

Abattue sur notre seuil

Comme un arbre de fougère

Plein de gel.

 

Nous n’osons plus sortir

Depuis qu’elle est là.

 

 

Marie P.

Repost 0
Published by Marie P. - dans Poèmes
commenter cet article
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 13:40

 

Mon fils,

Je t’espérais bien avant ta naissance

Je t’espérais encore pendant l’adolescence ;

En Toi, j’espérais l’homme

Comptant sur ta vaillance.

 

 

 

NaissanceGarcon

 

 

 

 

 

 

Lorsque tu nous quittas,

En feignant l’insouciance,

J’ai lutté car mon cœur

Se brisait de souffrance.

J’ai lutté et compris que,

Pour être vraiment fort,

Il ne faut se plier

Sous tous les coups du sort,

Mais relever le front

Faisant fi de son corps.

 

 

 

FemmeEnceinte

 

 

 

Le lien

Qui nous unit,

Rien ne peut le briser,

Il est Toi,

Il est Moi :

Son nom MATERNITÉ

 

Copie de Grand’mère

Madeleine E.

Repost 0
Published by Madeleine E. - dans Poèmes
commenter cet article
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 13:28

 

AmitieEnfants

Comme une saison

Tendre et ensoleillée ;

Une confortable maison

Qu’on aime retrouver.

 

C’est un long après-midi

Passé en tête à tête,

Confiant bonheur et soucis…

 

C’est une oreille toujours prête

Àécouter, à réconforter,

Àencourager et à se réjouir…

 

C’est une malle aux trésors

Plus précieuse que l’or,

Dont nous seul avons la clé,CleDeLAmitie

Au fond de nos cœurs, cachée…

 

Jeanine L.

 

 

 

 

 

 

 

 

« L’Amitié c’est partager les bonnes choses de la vie... »

.Inconnu.

Repost 0
Published by Jeanine L. - dans Poèmes
commenter cet article
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 13:24

 

La Loire est comme un miroir,Miroir

On peut même s’y voir.

Elle n’est pas toujours cool

Et des fois, j’y retrouve mon âme.

 

La Loire a vu plein de saisons

Loire

Et parfois, tout le long, on trouve des maisons.

Elle est belle comme une chanson

Que l’on écoute sur le pont.

 

La Loire est le plus long fleuve de France

Et les soirs d’été, sur les rives, on y danse.

 

Quand arrive la pluie,

Tel un torrent de larmes,

TorrentLarmes

Àl’ombre d’un souci

Qui me désarme,

Je reste muette,

Perdue dans le silence de cette tempête

Qui n’est que souffrance,

OmbreTelle une ombre de la nuit,

Ôtée de tout sentiment.

C’est à la vitesse de l’oubli

Qu’elle se répand.

 

 

Marie P.

Repost 0
Published by Marie P. - dans Poèmes
commenter cet article

Catégories

Horloge